Projets de la CIPV

Évaluation des capacités phytosanitaires (ECP)

La CIPV a mis en place un projet mondial financé par le Fonds pour l’application des normes et le développement du commerce (STDF) visant à former un groupe de facilitateurs de l’ECP. Plusieurs formations régionales seront organisées en 2016. Outre ce projet, la CIPV soutient l’évaluation des capacités phytosanitaires nationales à travers de nombreux projets régionaux et nationaux spécifiques (mis en œuvre pour la plupart dans le cadre du Programme de coopération technique de la FAO). Ces projets facilitent l’application de l’ECP, notamment en ce qui concerne l’analyse approfondie des recommandations juridiques.

Système d’examen et de soutien de la mise en œuvre (IRSS)

L’IRSS est un projet financé par l’Union européenne. Il vise à fournir à la CIPV une plateforme permettant de compiler et d’analyser les informations mondiales et régionales relatives à la protection des végétaux pour tout ce qui a trait à la mise en œuvre de la CIPV et de ses normes. Les résultats du programme de travail de l’IRSS contribuent à améliorer les normes de la CIPV et la mise en œuvre de la Convention par les parties contractantes et les autres parties prenantes. L’IRSS comprend un centre d’assistance qui promeut la coopération et l’assistance entre les parties contractantes, mais également entre les acteurs de la protection des végétaux en général. Le centre d’assistance propose notamment une page consacrée aux ressources phytosanitaires qui regroupe plus de 300 outils et ressources techniques à l’usage des parties contractantes.

ePhyto

Ces dernières années, certaines Parties contractantes à la CIPV, essentiellement parmi les pays développés, ont accompli des progrès significatifs dans la mise en place de systèmes de certification électronique. Ces avancées ont souvent nécessité des ressources considérables pour développer les outils électroniques nécessaires qui permettent de produire et de recevoir les certificats électroniques et de négocier des accords bilatéraux entre partenaires commerciaux pour faciliter l’échange des certificats. En 2015, le Fonds pour l’application des normes et le développement du commerce a approuvé un financement pour permettre au Secrétariat de la CIPV de développer et de mettre en œuvre : i) un système national générique à destination des pays en développement afin qu’ils puissent produire, envoyer et recevoir des certificats phytosanitaires électroniques et ii) une plateforme accessible partout à travers le monde pour faciliter l’envoi des certificats électroniques entre les ONPV. Ces deux systèmes, qui constituent la « Solution ePhyto » , permettront aux pays (notamment ceux à ressources limitées) d’échanger plus facilement les certificats phytosanitaires électroniques liés à leurs exportations et de recevoir les certificats relatifs à leurs importations.