Sécurité alimentaire

enter image description here

Plusieurs organismes nuisibles aux végétaux constituent plus que jamais une menace croissante pour la sécurité alimentaire Cette situation découle de l’évolution du commerce mondial qui permet aux organismes nuisibles de se déplacer plus loin et plus vite qu’auparavant et du changement climatique qui crée des conditions favorables qui n’existaient pas par le passé. Il existe pour certains organismes nuisibles des options de lutte qui permettent de contrôler les invasions, voire d’éradiquer les organismes en question. Mais pour bien d’autres, il peut s’avérer impossible d’endiguer l’invasion, avec de possibles conséquences négatives sur la sécurité alimentaire. Dans les deux cas, l’analyse minutieuse et la surveillance du risque phytosanitaire pour minimiser les risques d’invasion d’organismes nuisibles constituent des mesures plus efficaces et beaucoup moins onéreuses que de mettre en place une action de lutte.

L’apparition de nouveaux organismes nuisibles et des maladies correspondantes peuvent avoir un effet dévastateur sur la production agricole d’un pays. Le mildiou (Phytophthora infestans), organisme nuisible originaire d’Amérique centrale, a été la cause directe de la grande famine qui a frappé l’Irlande en 1845, faisant plus d’un million de morts. Aujourd’hui, de nouveaux organismes nuisibles ou de nouvelles souches d’organismes nuisibles menacent d’autres cultures de base à travers le monde, telles que les bananes en Afrique, le blé en Asie, la noix de coco dans les Caraïbes et en Afrique et le maïs sur tous les continents.

Pour les aider à préserver leur sécurité alimentaire, la CIPV fournit aux pays un cadre international fondé sur des données scientifiques qui permet de gérer au niveau national le déplacement mondial des organismes nuisibles aux végétaux, tout en laissant à chaque pays la possibilité de décider du niveau de risque phytosanitaire qui lui semble acceptable. L’un des principaux objectifs consiste à assurer la sécurité alimentaire au niveau national en minimisant l’impact des organismes nuisibles sur les végétaux. Néanmoins, pour atteindre cet objectif, il est essentiel que les pays mettent en œuvre de manière appropriée la CIPV et les normes internationales s’y rapportant (NIMP - reconnues par l’Organisation mondiale du commerce) et qu’ils puissent bénéficier du soutien et de l’assistance technique nécessaires de la part des membres de la CIPV.

Titre Fichiers Publication date
CPM-11 - Plant health and Global Food security: Best Ecological Means, a triple-win En 04 Avr 2016
IPPC Seminar Seminar #4 - Plant Health Standards and Food Security - Presentation 1 En
IPPC Seminar Seminar #4 - Plant Health Standards and Food Security - Presentation 2 En
IPPC Seminar Seminar #4 - Plant Health Standards and Food Security - Presentation 3 En
IPPC Seminar Seminar #4 - Plant Health Standards and Food Security - Presentation 4 En

Download multiple files