Clôture de l’atelier régional 2022 de la CIPV pour l’Asie

Posted on jeu, 08 Sep 2022, 14:02

Responsive image

Incheon, 6 septembre – L’atelier régional de la Commission phytosanitaire pour l’Asie et le Pacifique (APPPC) de la Convention internationale pour la protection des végétaux (CIPV) s’est déroulé du 29 août au 2 septembre 2022. Organisé cette année au format hybride, l’atelier a réuni 27 participants sur place et 11 participants à distance, originaires de 13 pays d’Asie et du Pacifique. L’atelier a été présidé par Kyu-Ock Yim, de l’Agence de quarantaine animale et végétale (APQA) du Ministère de l’agriculture, de l’alimentation et des affaires rurales de la République de Corée.

L’atelier s’est ouvert par un message vidéo du Secrétaire de la CIPV, Osama El-Lissy, qui a souligné le rôle essentiel des innovations phytosanitaires en vue de garantir le droit à l’alimentation pour tous. Park BK, commissaire à l’APQA, a prononcé un discours de bienvenue en soulignant l’importance des questions phytosanitaires. Yubak Dhoj GC, du Secrétariat de l’APPPC, et Fuxiang Wang et Peter Thomson, membres du Bureau de la CMP pour l’Asie et le Pacifique, ont remercié l’APQA d’avoir organisé cet atelier hybride et ont souhaité aux participants des débats fructueux.

Les participants ont discuté de six projets de normes, notamment la révision de la NIMP n° 4 (Exigences pour l’établissement de zones indemnes), la révision de la NIMP n° 18 (Directives pour l’utilisation de l’irradiation comme mesure phytosanitaire) et les critères relatifs à la détermination du statut d’hôte à l’égard des mouches des fruits sur la base des informations disponibles en tant qu’annexe à la NIMP n° 37 (Détermination du statut d’hôte des fruits à l’égard des mouches des fruits [Tephritidae]). Les représentants du Comité des normes ont présenté brièvement les projets de normes et les participants ont commenté les textes en utilisant le Système d’observations en ligne. Au terme de cet exercice, ils ont formulé des commentaires régionaux qui seront adressés au Secrétariat de la CIPV. Le Bureau de la CMP, le membre de la région Asie du Comité des normes et du Comité chargé de la mise en œuvre et du renforcement des capacités et le Secrétariat de la CIPV ont présenté leurs travaux et ont abordé d’autres sujets, comme les activités de la CIPV, notamment la solution ePhyto, l’Observatoire de la CIPV et l’évaluation des capacités phytosanitaires.

Le Secrétariat de l’APPPC a fait le point sur les questions régionales, notamment sur l’Action mondiale pour la lutte contre la chenille légionnaire d’automne et les réalisations accomplies au niveau régional concernant la lutte contre cet organisme nuisible. Il a également présenté les activités menées par l’APPPC après la tenue de l’atelier régional de la CIPV l’année dernière, notamment la planification et la préparation de la 32e session de l’APPPC qui se tiendra à Bangkok (Thaïlande) en novembre 2022.

La Présidente du Comité des normes, Sophie Peterson, a fait le point sur les normes relatives aux marchandises en cours d’élaboration, tandis que Lihong Zhu, point de contact de la CIPV en Nouvelle-Zélande, a présenté les résultats de l’atelier régional de l’APPPC sur les normes relatives aux marchandises, qui s’est tenu les 2 et 3 juin 2022. Des propositions de marchandises ont été présentées et la discussion sur l’élaboration de normes régionales pour les mesures phytosanitaires ou la soumission de propositions dans le cadre de l’appel à thèmes de la CIPV se poursuivra lors de la session de l’APPPC en novembre.

Conformément au thème de l’atelier de cette année – L’innovation phytosanitaire au service de la sécurité alimentaire –, deux activités au niveau national ont été mises en place. L’une concerne une technologie de surveillance à distance des mouches des fruits dans les îles, pilotée par la station phytosanitaire de Naha qui dépend du Ministère japonais de l’agriculture, des forêts et de la pêche. L’autre concerne des travaux de recherche en cours sur la lutte intégrée contre les organismes nuisibles, avec pour objectif de mettre au point des techniques de lutte non chimiques, dans le cadre du programme de recherche et de développement Moonshot (un programme national d’une durée de cinq ans).

Les participants ont effectué une visite d’une journée au Centre national de l’agrobiodiversité (centre régional de Suwon), au cours de laquelle ils ont pu découvrir les méthodes employées par le Centre pour préserver des ressources génétiques importées grâce à une autorisation d’importation spéciale, sujet qui fait l’objet d’un projet de normes, à savoir le projet d’annexe à la NIMP n° 20 intitulé «Utilisation d’autorisations spécifiques d’importation». Les participants ont remercié l’APQA et le Secrétariat de l’APPPC pour leurs efforts dans l’organisation de cet atelier hybride. La Présidente du Comité des normes a indiqué que l’organisation d’un atelier hybride constitue un défi pour le pays hôte et a remercié les participants pour leur présence et leurs échanges. Elle a également souligné l’importance pour tous les pays participants de soumettre leurs observations et de prendre part activement à la consultation sur les projets de normes. Pour de plus amples renseignements sur l’atelier, voir le Portail phytosanitaire international (PPI).

Share this news

Subscribe

  • Don't miss the latest News

    If you have already an IPP account LOGIN to subscribe.

    If you don't have an IPP account first REGISTER to subscribe.