Plusieurs parties contractantes d’Amérique centrale manifestent leur intérêt pour effectuer une évaluation de leurs capacités phytosanitaires

Posted on jeu, 22 Jul 2021, 09:51

Responsive image

© FAO/Erick-Christian Ahounou

El Salvador, 13 juillet 2021 – En 2019, l’Institut pour la protection et la santé agricoles (IPSA) du Nicaragua a entrepris une vaste évaluation des capacités phytosanitaires (ECP), un processus promu par le Secrétariat de la Convention internationale pour la protection des végétaux (CIPV) et soutenu par la Commission des mesures phytosanitaires. Grâce à la mobilisation des responsables de l’IPSA, l’ECP a aidé le Nicaragua à identifier les domaines de son système national de protection des végétaux susceptibles d’être améliorés. L’ECP a permis d’obtenir des résultats positifs, en fournissant des données justifiant la révision de la législation phytosanitaire du pays et l’élaboration d’une stratégie phytosanitaire nationale. Elle a également permis au pays de renforcer ses échanges avec les parties prenantes de façon durable et constructive.

Convaincu des avantages qu’offre le processus d’ECP, le Directeur régional de la santé des végétaux de l’Organisme international régional contre les maladies des plantes et des animaux (OIRSA), M. Carlos Urias, a convoqué une réunion en ligne pour présenter, en collaboration avec la FAO, l’ECP aux autres pays membres de l’OIRSA. La Chef adjointe de l’Unité de la facilitation et de la mise en œuvre à la CIPV, Mme Sarah Brunel, y a présenté le processus d’ECP et ses avantages. De son côté, le responsable du service de la surveillance phytosanitaire et des campagnes de l’IPSA, M. Martín Agenor Rosales, a présenté de façon détaillée les activités menées par le Nicaragua concernant la mise en œuvre de l’ECP ainsi que les bénéfices qui en ont découlé pour le pays. «L’ECP et l’adoption de la nouvelle loi en matière phytosanitaire est l’une des plus grandes réalisations de ma carrière», a-t-il déclaré.

Au cours de la discussion, les participants ont souligné l’importance d’impliquer les autorités gouvernementales dès le début du processus afin d’obtenir leur soutien lors de l’adoption d’une nouvelle loi – une pratique que le Secrétariat de la CIPV maîtrise et intègre dans le processus d’ECP. M. Francisco Gutierrez, facilitateur de l’ECP accrédité par la CIPV qui soutient le processus au Nicaragua, a félicité les autorités nationales pour l’engagement indéfectible et constant du personnel de l’IPSA et des parties prenantes au processus. Il a également indiqué que le Directeur exécutif de l’IPSA, M. Ricardo Somarriba, a joué un rôle déterminant dans l’avancement du processus et dans les actions de plaidoyer menées au plus haut niveau gouvernemental.

Les participants ont également discuté des sources de financement qui permettent d’effectuer une ECP. Mme Raixa Llauger, fonctionnaire agricole au Bureau sous-régional pour la Mésoamérique, a présenté les mécanismes proposés par la FAO en vue d’obtenir différents fonds pour la conception de projets au niveau national ou sous-régional. Mme Brunel a cité d’autres exemples de bailleurs de fonds pour les ECP, notamment l’Union européenne, le Fonds pour l’application des normes et le développement du commerce et le Groupe de la Banque mondiale.

Les représentants du Costa Rica, du Belize, de la République dominicaine, du Guatemala, du Honduras, du Mexique et du Panama se sont dits très intéressés par la réalisation d’une ECP dans leur pays et ont demandé à l’OIRSA de préparer une note d’orientation sur la mobilisation des ressources. Le succès de l’ECP menée au Nicaragua a incité l’ensemble de la sous-région à envisager la réalisation d’un tel exercice.

Ressource complémentaire:

Vidéo sur l’ECP menée au Nicaragua

enter image description here

Capture d’écran de la réunion en ligne organisée par l’OIRSA le 13 juillet sur l’évaluation des capacités phytosanitaires.

Share this news

Subscribe

  • Don't miss the latest News

    If you have already an IPP account LOGIN to subscribe.

    If you don't have an IPP account first REGISTER to subscribe.