La CMP-16 met en place un Groupe directeur sur les POARS, une avancée majeure dans la lutte contre les apparitions d’organismes nuisibles

Posted on ven, 22 Avr 2022, 14:33

Responsive image

Rome, 21 avril 2022 – Les organismes nuisibles d’apparition récente, notamment Spodoptera frugiperda (chenille légionnaire d’automne) et Fusarium oxysporum f. sp. cubense, constituent l’une des principales menaces pour la sécurité alimentaire mondiale, la santé des végétaux et les moyens de subsistance. Depuis la quatorzième session de la Commission des mesures phytosanitaires (CMP) en 2019, où le concept d’organisme nuisible d’apparition récente a été discuté, on comprend beaucoup mieux la façon dont la communauté de la Convention internationale pour la protection des végétaux (CIPV) peut élaborer et renforcer les systèmes mondiaux d’alerte et d’intervention en cas d’apparition de foyers d’organismes nuisibles (POARS).

Lors de la CMP-16, la Présidente du Groupe de réflexion de la CMP sur les POARS, Mme Mireille Marcotte (Canada), a présenté un rapport sur les activités du Groupe, créé fin 2020 par le Bureau de la CMP au nom de la CMP. Le rapport renferme une série de recommandations que la CMP doit examiner concernant la création, la mise en œuvre et le maintien d’un POARS mondial coordonné par le Secrétariat.

Plusieurs parties contractantes ont salué les efforts déployés et les progrès accomplis jusqu’à présent et ont également remercié les membres du Groupe de réflexion pour le travail considérable qu’ils ont fourni en vue de déterminer comment mettre en place efficacement les systèmes mondiaux d’intervention en cas d’apparition de foyers d’organismes nuisibles.

Les propositions du Groupe de réflexion ont donné lieu à un long débat entre les parties contractantes, notamment la proposition relative à la création d’un nouvel organe subsidiaire de la CMP, à savoir le Comité des POARS. Cette proposition a finalement été jugée trop coûteuse et certaines parties contractantes ont alors proposé de créer un groupe directeur intérimaire. S’agissant de l’élaboration du POARS mondial, la CMP a indiqué que tout système mondial doit être compatible avec les systèmes régionaux et qu’il est aussi possible d’utiliser un autre modèle en définissant par exemple le champ d’application des POARS en consultation avec les régions de la FAO et les ORPV.

Face à la diversité des points de vue sur le modèle de gouvernance proposé et l’élaboration du POARS lui-même, une réunion des Amis du Président a été organisée. Elle a permis de réviser les recommandations qui seront soumises à la CMP pour décision ainsi que le projet de mandat du Groupe directeur sur les POARS.

À la suite de la réunion des Amis du Président, les participants à la CMP-16 ont convenu, à titre de mesure provisoire, de créer le Groupe directeur sur les POARS, avec pour mission de définir la capacité du Système, de réviser le mandat du Groupe directeur afin de tenir compte des discussions de la CMP avant qu’il ne soit soumis au Bureau de la CMP pour approbation, et ont demandé que le Secrétariat lance un appel à experts dès que le Bureau aura donné son accord. Ils ont également demandé au Comité financier de réfléchir à des solutions permettant de garantir un niveau de ressources suffisant pour poursuivre les travaux sur les POARS en 2022 et ont invité les parties contractantes à fournir des ressources extrabudgétaires afin de contribuer au financement du plan de travail sur les POARS.

Lors de l’exposé présenté par le Secrétariat sur les activités qu’ils mène en lien avec les organismes nuisibles d’apparition récente, à savoir Spodoptera frugiperda (chenille légionnaire d’automne) et Fusarium oxysporum f. sp. (fusariose du bananier), les parties contractantes ont indiqué soutenir ces activités et ont suggéré de les élargir à d’autres organismes nuisibles.

La responsable des affaires courantes de l’Unité de la facilitation et de la mise en œuvre, Mme Sarah Brunel, a déclaré que «ces propositions sur d’autres organismes nuisibles seront présentées au Groupe directeur sur les POARS une fois celui-ci établi, afin qu’elles puissent être examinées en vue de leur inclusion dans les activités du Secrétariat de la CIPV sur les organismes d’apparition récente, étant donné qu’il existe désormais un cadre pour ce type de propositions».

Informations connexes:

Série d’ateliers sur le diagnostic, la surveillance et l’inspection de la race tropicale 4 de Fusarium oxysporum f. sp. cubense et exercices de simulation connexes

Share this news

Subscribe

  • Don't miss the latest News

    If you have already an IPP account LOGIN to subscribe.

    If you don't have an IPP account first REGISTER to subscribe.