Le Secrétariat de la CIPV se prépare aux principales réunions mondiales sur la biodiversité en vue de la COP-15 de la Convention sur la diversité biologique

Posted on ven, 30 Avr 2021, 15:45

Responsive image

© FAO/David Mansell-Moullin

Rome, 28 avril 2021 – Le Secrétariat de la CIPV a commencé à se préparer aux prochaines réunions organisées par le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique (CDB), à savoir la 24e session de l’Organe subsidiaire chargé de fournir des avis scientifiques, techniques et technologiques (SBSTTA-24) et la 3e session de l’Organe subsidiaire chargé de l’application (SBI-3), en vue de la quinzième session de la Conférence des Parties à la CDB (COP-15). Le Secrétariat de la CIPV appelle l’ensemble des parties contractantes à la CIPV à contribuer à la réalisation de notre mission commune de protection de l’environnement en collaborant avec leurs homologues nationaux qui représenteront leur pays lors des réunions de la CDB.

Le Cadre stratégique de la CIPV pour 2020-2030 fixe la direction à suivre pour continuer à protéger l’environnement contre l’impact des organismes nuisibles aux végétaux au cours de la prochaine décennie. On sait que les organismes nuisibles aux végétaux, qui sont des espèces exotiques envahissantes, peuvent avoir un effet dévastateur sur les environnements terrestres, marins et d’eau douce ainsi que sur l’agriculture et la sylviculture. La Commission des mesures phytosanitaires et le Secrétariat de la CIPV collaborent en vue de travailler avec les membres des autres conventions relatives à la biodiversité et à l’environnement, afin de renforcer la collaboration internationale et de promouvoir le renforcement des capacités.

En particulier, pour la SBSTTA-24, le Secrétariat de la CIPV appelle ses parties contractantes à examiner le point 3 sur le Cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020.

La Convention internationale pour la protection des végétaux (CIPV) est l’une des conventions relatives à la biodiversité. Le Secrétariat, hébergé par la FAO, et la communauté de la CIPV sont pleinement déterminés à contribuer à la réalisation des objectifs du Cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020. Alors qu’elles s’apprêtent à adopter le Cadre et ses objectifs, le Secrétariat de la CIPV souligne l’importance pour les parties de ne pas perdre de vue le travail déjà proposé, planifié et mis en œuvre dans le cadre du mandat de la CIPV en ce qui concerne les normes internationales pour les mesures phytosanitaires (NIMP). Les organisations nationales de la protection des végétaux, qui relèvent souvent des ministères de l’agriculture et des forêts, partagent les mêmes objectifs de protection de l’environnement – lorsque celui-ci est menacé – et de préservation de ce dernier pour les générations futures, en parfaite adéquation avec la Vision 2050 de la CDB «Vivre en harmonie avec la nature». Les acteurs de la communauté de la CIPV sont déterminés à collaborer pour que cette vision devienne réalité.

Une attention particulière doit également être accordée au point 10 relatif aux espèces exotiques envahissantes.

À cet égard, il convient de noter que les secrétariats de la CDB et de la CIPV disposent d’un plan de travail conjoint en cours d’actualisation, qui comprend des travaux sur les espèces exotiques envahissantes.

Le Secrétariat de la CIPV se félicite des conseils fournis dans le document CBD/SBSTTA/24/10 et rappelle la nécessité de collaborer avec les organisations nationales de la protection des végétaux (ONPV), notamment pour encourager l’application des NIMP afin d’évaluer les risques posés par d’éventuelles espèces exotiques envahissantes et de proposer des solutions fondées sur des données scientifiques, de manière à lutter contre ces espèces qui affectent les végétaux et leur environnement (une section de la NIMP n° 11 [Analyse du risque phytosanitaire pour les organismes de quarantaine] est consacrée à l’évaluation des risques environnementaux). Collaborer avec les ONPV concernées permettrait de mobiliser l’ensemble de l’infrastructure phytosanitaire et ainsi de faciliter la lutte contre les espèces exotiques envahissantes réglementées en tant qu’organismes de quarantaine.

S’agissant du commerce électronique, le Secrétariat de la CIPV tient à informer les parties à la CDB qu’il a créé un réseau informel de spécialistes du commerce électronique, axé sur les questions phytosanitaires, dont les membres préparent actuellement un guide de la CIPV sur le commerce électronique des végétaux, produits végétaux et autres articles réglementés. La SBSTTA-24 abordera également les questions liées à la biologie de synthèse, ainsi qu’à l’évaluation et à la gestion des risques associés aux organismes vivants modifiés, ce qui pourrait constituer un nouveau domaine d’intérêt pour les ONPV.

S’agissant de la SBI-3, le Secrétariat de la CIPV recommande une révision des point 7.C et 8 de l’ordre du jour, respectivement intitulés Communication et Coopération avec d’autres conventions, organisations et initiatives internationales.

Point 7-C sur la communication

Le Secrétariat de la CIPV a participé aux réunions hebdomadaires du groupe de réflexion sur la communication dans le domaine de la biodiversité, composé des responsables de l’information des conventions relatives à la biodiversité et d’autres organisations internationales et initiatives concernées. Le groupe vise à échanger des informations, des plans et des bonnes pratiques en vue de communiquer des messages communs, tout en proposant des initiatives conjointes et en promouvant lesdits messages dans les discussions mondiales sur la biodiversité. Plusieurs collaborations ont été mises en place récemment, notamment: un soutien aux campagnes menées sur les réseaux sociaux par les autres parties (Année internationale de la santé des végétaux, Journée internationale de la diversité biologique et quinzième session de la Commission des mesures phytosanitaires, par exemple), l’élaboration de produits communs tels que l’agrégateur «People For Our Planet», des campagnes communes comme celle qui a précédé la COP-15, et l’utilisation conjointe d’un outil de veille médiatique.

Le Secrétariat de la CIPV reconnaît l’importance et l’efficacité de ce type de mécanisme de coordination, ainsi que son intérêt pour la communauté de la CIPV, et demande que des fonds supplémentaires soient alloués pour financer les activités de communication sur la biodiversité à l’échelle mondiale, notamment afin de permettre la mise en œuvre du Cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020.

Point 8: Coopération avec d’autres conventions, organisations et initiatives internationales

En tant que membre du Groupe de liaison des conventions relatives à la biodiversité, le Secrétariat de la CIPV participe aux réunions régulières dudit Groupe, qui visent à renforcer la coopération sur des questions d’intérêt mutuel, et est membre du Comité directeur du projet du PNUE sur les synergies entre les conventions relatives à la biodiversité.

Le Secrétariat de la CIPV reconnaît l’importance de ce projet en vue d’élargir la collaboration en faveur de la protection de l’environnement et de la biodiversité. Si le Secrétariat de la CIPV s’est concentré sur les activités de communication, une plus vaste participation du Secrétariat à la mise en œuvre du projet et à son développement dans ses phases ultérieures pourrait être bénéfique pour l’ensemble de la communauté de la CIPV. Une attention particulière pourrait être accordée à l’Outil de communication des données et à son éventuelle utilisation dans le contexte de la CIPV, à une plus large participation au portail InforMEA et à l’examen des activités conjointes de renforcement des capacités.

Le Secrétariat de la CIPV encourage les ONPV à prendre contact avec leurs homologues dans les ministères de l’environnement afin de discuter lors des réunions susmentionnées de sujets qui intéressent l’ensemble de la communauté de la CIPV.

Le document présentant les interventions et déclarations prévues par le Secrétariat de la CIPV à la SBSTTA-24 et à la SBI-3 est disponible depuis cette page (en anglais).

La liste des correspondants nationaux de la CDB est disponible à la page www.cbd.int/information/nfp.shtml.

Pour de plus amples renseignements sur la SBSTTA-24, voir la page www.cbd.int/meetings/SBSTTA-24.

Pour de plus amples renseignements sur la SBSTTA-3, voir la page www.cbd.int/meetings/SBI-03.

Pour contacter le Secrétariat de la CIPV, merci d’écrire à [email protected].

.....

Share this news

Subscribe

  • Don't miss the latest News

    If you have already an IPP account LOGIN to subscribe.

    If you don't have an IPP account first REGISTER to subscribe.