Le Secrétariat de la CIPV a participé à un webinaire de haut niveau sur la biodiversité

Posted on ven, 10 Jul 2020, 11:53

Responsive image

Rome, 3 juillet 2020 - La Représentation permanente de l'Italie auprès des institutions des Nations Unies à Rome, la FAO et l'Alliance Bioversity International-CIAT ont organisé le quatrième webinaire de l'initiative «Principes du régime alimentaire méditerranéen pour le Programme 2030», qui vise à promouvoir des approches durables en faveur de la biodiversité et de régimes alimentaires sains. La troisième session du webinaire s'est déroulée le vendredi 3 juillet 2020, de 15 heures à 17 heures, sous le thème «Un aperçu de biodiversité: une touche de cacao dans le régime alimentaire méditerranéen, vers une planète plus saine et durable».

Placée sous la présidence de la Directrice de la Division des partenariats de la FAO, Mme Marcela Villarreal, la session s'est ouverte par un discours de la Représentante permanente de l'Italie auprès des institutions des Nations Unies à Rome, Mme Vincenza Lomonaco, et la projection de la vidéo promotionnelle de l'IYPH. Parmi les intervenants figuraient le Directeur général de l'Alliance Bioversity International-CIAT, M. Juan Lucas Restrepo, la Directrice générale adjointe de la FAO, Mme Beth Bechdol, et le Sous-Directeur général de la FAO, M. Mario Lubetkin, lequel a prononcé le discours de clôture.

Le webinaire comprenait une partie sur l'Année internationale de la santé des végétaux (IYPH), présentée par M. Mirko Montuori, responsable de projet au Secrétariat de la CIPV. Des végétaux sains sont le premier ingrédient d'un régime alimentaire durable et diversifié, et sont aussi un élément clé de la durabilité. M. Montuori a présenté les messages clés de l'IYPH et a livré des chiffres indiquant que les régimes alimentaires reposent essentiellement sur une quinzaine de végétaux comestibles parmi les milliers disponibles. Il a rappelé que, d'après les estimations de la FAO, les organismes nuisibles peuvent détruire jusqu'à 40% des cultures vivrières mondiales, ce qui implique un coût social et économique considérable.

La biodiversité doit absolument être préservée car elle constitue la pierre angulaire de l'agriculture. M. Riccardo Mazzucchelli, spécialiste de l'information au sein du Secrétariat de la CIPV, a fait part de son expérience dans une zone de production de cacao dans la province de Santo Domingo de los Tsáchilas (Équateur). Il a présenté une courte vidéo sur un partenariat public-privé, dans le cadre duquel un producteur local apporte un soutien technique aux agriculteurs qui n'ont pas les moyens d'acheter ou de louer des terres pour réduire notamment le risque de dissémination des organismes nuisibles. Le gouvernement local leur a permis de pratiquer l'agriculture en régime de propriété publique, tandis que l'Union européenne a financé la construction d'une installation de séchage et de stockage.

Le webinaire a été suivi par quelque 150 personnes, lesquelles ont pu poser des questions très précises et échanger avec les intervenants via la plateforme Zoom.

Le webinaire peut être visionné à la page suivante:

https://rapponuroma.esteri.it/rapp_onu_roma/it/ambasciata/news/dall_ambasciata/2020/07/a-taste-of-biodiversity-a-touch.html .

Share this news

Subscribe

  • Don't miss the latest News

    If you have already an IPP account LOGIN to subscribe.

    If you don't have an IPP account first REGISTER to subscribe.