Le Secrétariat de la CIPV a participé à la réunion en ligne de juin du Comité SPS de l'OMC

Posted on ven, 10 Jul 2020, 10:04

Responsive image

Rome, le 26 juin 2020 - Le Comité des mesures sanitaires et phytosanitaires (Comité SPS) s'est réuni au siège de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) * du 24 au 26 juin, afin de coordonner la riposte à la pandémie mondiale de Covid-19 et de faciliter l'innocuité du commerce des produits agroalimentaires pendant la pandémie. Différents membres et observateurs ont pu suivre à distance la réunion grâce à la plateforme Interprefy. De plus, un dispositif électronique a été mis à la disposition des participants pour partager des informations et interagir, ce qui a permis de rationaliser le travail du Comité.

La réunion a débuté par une séance informelle consacrée à la Covid-19, au cours de laquelle le Secrétariat du Comité SPS de l'OMC a fourni des informations sur les notifications émises dans le domaine sanitaire et phytosanitaire à propos de l'urgence liée à la Covid-19. Le Secrétariat du Comité a également souligné l'importance de se conformer aux exigences de l'Accord sur les mesures sanitaires et phytosanitaires (Accord SPS) pendant la crise actuelle. Les secrétariats des trois organismes internationaux de normalisation reconnus dans l'Accord SPS – le Codex Alimentarius, l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et la Convention internationale pour la protection des végétaux (CIPV) – ont fait le point sur leurs travaux respectifs et ont décrit les efforts considérables déployés en vue d'atténuer l'impact de la crise de Covid-19. Les «trois sœurs» ont convenu de l'importance d'adopter une approche multisectorielle et de renforcer les réseaux mondiaux pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

Les participants ont souligné l'importance d'adhérer aux normes internationales, d’assurer la transparence et de continuer à participer aux travaux des organismes internationaux de normalisation. Ils ont aussi rappelé que les mesures sanitaires et phytosanitaires doivent être fondées sur des données techniques, notamment les mesures d'urgence liées à la Covid-19. En outre, les participants ont expliqué que l'utilisation accrue des outils de certification électronique et d'autres mesures de facilitation du commerce est une conséquence directe de la crise. Certains membres ont indiqué avoir définitivement adopté la solution ePhyto de la CIPV – mise en œuvre avec le soutien du Fonds pour l’application des normes et le développement du commerce (STDF) – pour leurs activités de certification phytosanitaire. Les membres ont également fait remarquer que les systèmes SPS ont prouvé leur résilience malgré les grandes difficultés rencontrées dans l'atténuation des effets de la Covid-19.

Au cours de la séance officielle, le Secrétariat de la CIPV a fait le point sur l'avancement de ses travaux, et plusieurs membres ont soulevé un certain nombre de problèmes spécifiques d'ordre commercial.


Share this news

Subscribe

  • Don't miss the latest News

    If you have already an IPP account LOGIN to subscribe.

    If you don't have an IPP account first REGISTER to subscribe.