Les déplacements de conteneurs maritimes contaminés continuent de susciter l'inquiétude au sein de la communauté internationale

Posted on ven, 19 Mar 2021, 11:46

Responsive image

© FAO/Giuseppe Bizzarri

Rome, 18 mars 2021 – La question des conteneurs maritimes a été l'un des sujets les plus débattus pendant la quinzième session de la Commission des mesures phytosanitaires (CMP-15).

Les conteneurs maritimes et leurs cargaisons peuvent agir comme des vecteurs de dissémination des organismes nuisibles envahissants. Lorsqu'ils sont introduits dans de nouvelles zones par le biais du commerce international, les organismes nuisibles envahissants endommagent les végétaux, menacent l'agriculture et contribuent à l'insécurité alimentaire. Les organismes nuisibles envahissants, tels que les insectes, les acariens, les escargots, les limaces et les plantes envahissantes, peuvent être facilement introduits dans un nouveau lieu à tous les stades de leur vie. Ils peuvent être convoyés à l'intérieur ou à l'extérieur des conteneurs sous forme de masses d'œufs d'insectes, dans les fientes d'oiseaux, dans de la terre contenant des semences d'adventices et sous forme de microbes pathogènes susceptibles d'avoir de lourdes conséquences sur l'environnement et l'économie des pays concernés. Il est donc primordial d'adopter des pratiques de nettoyage et de traitement efficaces pour les conteneurs afin de prévenir la dissémination des organismes nuisibles et des maladies des végétaux dans le monde.

En 2017, l'Équipe spéciale de la CIPV sur les conteneurs maritimes a été créée lors de la douzième session de la Commission des mesures phytosanitaires (CMP-12) afin de faciliter et de guider la mise en œuvre efficace du Plan d'action complémentaire aux fins d'évaluation et de gestion des menaces liées aux organismes nuisibles qui peuvent se déplacer par l'intermédiaire de conteneurs maritimes approuvé par la CMP. Conscient de l'importance de disposer de conteneurs maritimes propres pour le commerce international, le Bureau de la CMP a prolongé en juillet 2020, au nom de la CMP, le mandat de l'Équipe spéciale sur les conteneurs maritimes jusqu'à la fin de l'année 2021. L'Équipe spéciale a alors demandé aux organisations nationales de la protection des végétaux (ONPV) de réaliser une enquête mondiale sur les conteneurs maritimes et d'en présenter les résultats au Secrétariat de la Convention internationale pour la protection des végétaux (CIPV) pour évaluation.

La quinzième Commission des mesures phytosanitaires (CMP-15) est convenue d'expliquer aux parties contractantes l'intérêt d'effectuer des enquêtes sur les conteneurs maritimes conformément aux Directives à l’intention des organisations nationales de la protection des végétaux (ONPV) relatives aux enquêtes sur les conteneurs maritimes, et de communiquer au Secrétariat de la CIPV toute information y relative une fois les enquêtes terminées. La Commission a également encouragé les ONPV à contacter leurs points de contact nationaux de l'Organisation maritime internationale (OMI) afin de s'assurer qu'ils soutiennent l'inclusion de la propreté des conteneurs maritimes parmi les critères appliqués par l'OMI dans ses programmes d'inspection des engins de transport de cargaisons.

La CMP-15 a également confirmé les principaux objectifs que l'Équipe spéciale sur les conteneurs maritimes devra poursuivre pendant le reste de son mandat, et qu’elle devra présenter un rapport actualisé sur ses activités à la seizième Commission des mesures phytosanitaires (CMP-16) en 2022. Les réalisations de l'Équipe spéciale sur les conteneurs maritimes ont été approuvées par le Comité chargé de la mise en œuvre et du renforcement des capacités et ont été prises en compte par la CMP-15, au regard du fait que l'Équipe spéciale continue de sensibiliser aux risques phytosanitaires associés au déplacement des conteneurs maritimes. Par conséquent, sous la direction du Comité chargé de la mise en œuvre et du renforcement des capacités, il est demandé à l'Équipe spéciale de définir les aspects fondamentaux pertinents qui pourraient être inclus dans une éventuelle révision de la Recommandation de la CMP sur les conteneurs maritimes (R-06) et dans une potentielle Norme internationale pour les mesures phytosanitaires relative aux conteneurs maritimes, étant entendu que la CMP-16 déterminera s'il convient de poursuivre les travaux concernant l'une ou l'autre de ces initiatives. En outre, il a été demandé à l'Équipe spéciale de formuler toute autre considération, recommandation ou option que la CMP-16 pourrait souhaiter prendre en compte, et d'élaborer un projet de mandat pour un éventuel Groupe de réflexion de la CMP chargé d'organiser en 2022 un atelier ou une consultation, ou toute autre activité décidée par la CMP-16.

En assurant la propreté des conteneurs et de leurs cargaisons, et en prenant les mesures recommandées aux lieux d'échange stratégiques, les pays et les acteurs impliqués dans la chaîne d'approvisionnement internationale peuvent largement contribuer à réduire au minimum la contamination par les organismes nuisibles visibles et à protéger la santé des végétaux à travers le monde.

Share this news

Subscribe

  • Don't miss the latest News

    If you have already an IPP account LOGIN to subscribe.

    If you don't have an IPP account first REGISTER to subscribe.