Ouverture de la période de soumission des observations sur les directives relatives à la prévention, à la préparation et à l'intervention contre la chenille légionnaire d'automne

Posted on mer, 10 Fév 2021, 11:29

Les pays à haut risque d'introduction de la chenille légionnaire d'automne peuvent désormais examiner et commenter les Directives de la CIPV relatives à la prévention, à la préparation et à l'intervention contre Spodoptera frugiperda publiées sur le Système de mise en ligne des observations (OCS).

Dans le cadre de l'Action mondiale de la FAO pour la lutte contre la chenille légionnaire d'automne, la FAO et le Secrétariat de la CIPV ont créé un Groupe de travail technique sur les mesures de quarantaine et phytosanitaires chargé d'élaborer des directives mondiales sur la prévention de la chenille légionnaire d'automne, et de coordonner les activités techniques visant à limiter la dissémination de cet organisme nuisible dans de nouvelles zones.

Les Directives de la CIPV relatives à la prévention, à la préparation et à l'intervention contre Spodoptera frugiperda visent les territoires de 21 pays où l'organisme nuisible est absent ou sa répartition limitée, et où les plantes hôtes de la chenille légionnaire d'automne constituent une culture importante. Dans la région Pacifique, les pays à haut risque d'introduction de la chenille légionnaire d'automne sont l'Australie, les États fédérés de Micronésie, les îles Fidji, Guam, la Nouvelle-Zélande, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et le Vanuatu. La France, l'Espagne, la Grèce, l'Italie et le Portugal sont les principales zones d’Europe du Sud où des actions de prévention sont menées contre la chenille légionnaire d'automne, tandis que l'Algérie, l'Arabie Saoudite, l'Irak, la Jordanie, le Liban, la Libye, le Maroc, Oman et la Syrie constituent les pays cibles au Proche-Orient et en Afrique du Nord.

Les organisations nationales de la protection des végétaux et les représentants des 21 pays cibles sont invités à examiner les directives et à communiquer leurs observations au Secrétariat de la CIPV et au Groupe de travail technique de la FAO sur les mesures de quarantaine et phytosanitaires. La période de consultation est ouverte jusqu'au 15 mars.

Les autres pays du Pacifique, d'Europe ou du Proche-Orient et d'Afrique du Nord qui souhaitent formuler des observations sur le projet de directives sont invités à envoyer une demande à la cheffe adjointe chargée de la facilitation et de la mise en œuvre, Mme Sarah Brunel. Toutes les autres parties contractantes peuvent elles aussi consulter le document via l'OCS.

Afin de faciliter la mise en œuvre du programme de lutte contre la chenille légionnaire d'automne, les pays cibles trouveront sur leur page relative aux obligations nationales en matière de communication d'informations un questionnaire confidentiel leur permettant de communiquer au Secrétariat de la CIPV toute information pertinente. Les pays sont notamment invités à indiquer s'ils ont réalisé une analyse du risque phytosanitaire, réglementé l'organisme nuisible, désigné une personne référente, mis en place une cellule de crise, préparé des plans de prévention, de préparation et d'intervention, et prévu des activités de renforcement des capacités en matière de lutte contre la chenille légionnaire d'automne.

Le Secrétariat de la CIPV entend travailler en étroite collaboration avec les parties contractantes afin de mener à bien les actions de prévention contre la chenille légionnaire d'automne!

Share this news

Subscribe

  • Don't miss the latest Announcements

    If you have already an IPP account LOGIN to subscribe.

    If you don't have an IPP account first REGISTER to subscribe.