Une formation de six jours sur le traitement et la lutte intégrée contre les mouches des fruits organisée au Sri Lanka pour des professionnels locaux

Posted on jeu, 12 Mai 2022, 08:56

Responsive image

Rome, 5 mai 2022 – Le Secrétariat de la Convention internationale pour la protection des végétaux (CIPV) a organisé au Sri Lanka, du 25 au 29 avril et le 5 mai 2022, la deuxième formation en ligne sur les technologies phytosanitaires concernant les traitements et la lutte intégrée contre les mouches des fruits. La série de formations est financée par le projet GCP/INT/291/CPR CIPV-Chine intitulé «Renforcer la capacité des parties contractantes des pays en développement à mettre en œuvre la CIPV et les normes internationales pour les mesures phytosanitaires (NIMP) dans le cadre du Programme de coopération Sud-Sud FAO-Chine».

Lors de la séance d’ouverture, M. Qingpo Yang, spécialiste des programmes au Secrétariat de la CIPV, a présenté aux participants le projet CIPV-Chine et le plan de travail pour le Sri Lanka. Il a indiqué que cette deuxième formation portait sur le traitement et la lutte intégrée contre les mouches des fruits au Sri Lanka. M. Yang a remercié les représentants sri-lankais et les experts chinois pour tout le travail qu’ils ont accompli en vue d’organiser la formation.

Le Sri Lanka figure parmi les deux pays pilotes choisis pour le projet CIPV-Chine. Cette deuxième formation sur les technologies phytosanitaires a réuni 36 participants qui travaillent pour le Service national de la quarantaine végétale, les services aéroportuaires et le Centre de vulgarisation du Sri Lanka. Les participants ont appris les techniques d’élevage de masse des mouches des fruits ayant des répercussions importantes sur le plan économique, ainsi que les principes, méthodes et techniques relatifs à leur traitement, notamment le traitement thermique à la vapeur, le traitement par immersion dans l’eau chaude et le traitement par irradiation. Ils ont également appris les techniques de lutte intégrée contre les mouches des fruits ayant des répercussions importantes sur le plan économique et les principes, méthodes et techniques de contrôle de la qualité des fruits traités. À la demande du Sri Lanka, les intervenants ont aussi présenté les exigences phytosanitaires à l’importation appliquées par la Chine concernant les fruits et légumes frais.

À la fin de la formation, les participants ont été répartis en sept groupes. Chaque groupe a présenté une proposition sur l’un des thèmes abordés au début de la formation. Certaines propositions ont montré comment les participants envisagent d’appliquer les mesures phytosanitaires pour lutter contre les mouches des fruits ayant des répercussions importantes sur le plan économique et améliorer la qualité des mangues au Sri Lanka. D’autres propositions ont montré comment les petits et moyens exploitants agricoles et les entreprises pilotes peuvent appliquer sur le terrain les techniques de lutte intégrée contre les mouches des fruits ayant des répercussions importantes sur le plan économique. De leur côté, les experts chinois ont formulé des observations et des suggestions en vue d’améliorer les propositions.

«Le Sri Lanka, le Secrétariat de la CIPV et la Chine doivent poursuivre leur coopération, et pas uniquement sur les mouches des fruits, afin d’améliorer les capacités phytosanitaires du Sri Lanka à l’aide des nouvelles technologies», a déclaré M. W.A.R.T Wickramarachchi, Directeur du Service national de la quarantaine végétale du Ministère sri-lankais de l’agriculture. Il a également salué l’excellente coordination assurée par le Secrétariat de la CIPV et la qualité des exposés présentés par les experts chinois.

«Le Secrétariat de la CIPV s’emploie en permanence à améliorer les capacités phytosanitaires des parties contractantes et à faciliter le commerce international», a indiqué pour sa part le Secrétaire de la CIPV, M. Osama El-Lissy. Ce dernier a lui aussi salué la qualité des exposés présentés au cours de la formation qui a duré au total six jours, soulignant que les présentations ont été adaptées aux besoins du Sri Lanka. Pour conclure, il a indiqué que de nouvelles activités seront organisées à l’avenir avec le Sri Lanka.

Informations connexes:

NIMP n° 37 - Détermination du statut d’hôte des fruits à l’égard des mouches des fruits (Tephritidae)

NIMP n° 35 - Approche systémique de gestion du risque phytosanitaire lié aux mouches des fruits (Tephritidae)

NIMP n° 26 - Établissement de zones exemptes de mouches des fruits (Tephritidae)

enter image description here

Share this news

Subscribe

  • Don't miss the latest News

    If you have already an IPP account LOGIN to subscribe.

    If you don't have an IPP account first REGISTER to subscribe.