La CIPV organise en Thaïlande sa deuxième formation pour les facilitateurs de l’ECP

Publié on ven, 30 Sep 2016, 20:27

Le Secrétariat de la Convention internationale pour la protection des végétaux (CIPV) a organisé du 8 au 19 août 2016 à Chang Mai (Thaïlande) sa deuxième formation à destination des facilitateurs de l’évaluation des capacités phytosanitaires (ECP) proposée dans le cadre du projet 401 du Fonds pour l’application des normes et le développement du commerce (STDF) : Formation de facilitateurs de l’évaluation des capacités phytosanitaires. Le projet 401 du STDF vise à améliorer la coordination et la cohérence des programmes de protection des végétaux au niveau national en améliorant l’évaluation des besoins ainsi que la planification et l’élaboration des plans d’action. Le but du projet est de former à l’outil d’ECP de la CIPV un réservoir de personnes à même de faciliter l’évaluation des besoins phytosanitaires et l’élaboration des plans d’action.

Le processus d’évaluation des capacités phytosanitaires implique une réflexion stratégique aux niveaux politique, technique et de l’encadrement et nécessite une connaissance approfondie de la CIPV, des normes internationales pour les mesures phytosanitaires (NIMP) et des systèmes phytosanitaires. L’ECP implique également d’utiliser des outils de planification stratégique pour élaborer des plans de renforcement des capacités nationales.

Onze participants originaires des régions Caraïbes, Asie et Pacifique ont été formés aux exigences énoncées dans la CIPV et les NIMP, aux aspects législatifs des systèmes phytosanitaires, au processus et aux modules de l’ECP, ainsi qu’aux outils de planification stratégique, aux techniques de facilitation et aux questions d’éthique. Différentes techniques de facilitation ont été employées lors de la formation, notamment : la présentation d’exposés, des discussions et des exercices en petits groupes et en séance plénière, des travaux individuels, une étude de cas et un exercice de groupe qui a consisté en une simulation d’ECP.

Les participants ont indiqué que la formation leur a permis de mieux comprendre l’outil d’évaluation des capacités phytosanitaires et que cet outil est très utile pour renforcer les capacités phytosanitaires nationales. Ils ont également réalisé des exercices de groupe, un jeu de rôle et une étude de cas qui les ont aidés à mieux comprendre le déroulement de l'ECP. Enfin, la formation a permis aux participants d’améliorer leurs compétences en matière de présentation ainsi que leurs connaissances dans le domaine phytosanitaire, autant de qualités indispensables pour faciliter l’évaluation des capacités phytosanitaires.

Catégories

Tags

Fils

RSS / Atom