La CIPV à l’horizon 2020 et au-delà

Publié on mer, 21 Oct 2015, 17:00

La 4ème réunion du Groupe sur la planification stratégique (SPG) s’est tenue à Rome du 13 au 15 octobre 2015, sur le thème « La CIPV à l’horizon 2020 ». La réunion s’est déroulée sous la présidence de Mme Lois Ransom (Australie), en présence de 27 participants représentant 22 parties contractantes. Les rapporteurs étaient M. Lucien Kouame Konan (Côte-d’Ivoire) et M. Sam Bishop (Royaume-Uni). Tous les participants ont été invités à participer activement aux discussions. Le Président du SPG a souligné que les discussions devaient se concentrer sur les questions d’ordre stratégique afin de définir les futures priorités de la CIPV.

Le Secrétaire de la CIPV, M. Jingyuan Xia, a effectué une présentation liminaire sur la CIPV à l’horizon 2020, soulignant l’intérêt de relier le travail du Secrétariat de la CIPV aux objectifs de développement durable pertinents qui ont été adoptés par l’ONU dans le cadre du programme de développement pour l’après-2015, et de contribuer pleinement aux deux objectifs stratégiques pertinents de la FAO. Les principaux membres de l’équipe du Secrétariat de la CIPV, M. Brent Larson, Mme Ana Peralta, M. David Nowell, M. Marko Benovic et M. Craig Fedchock, ont présenté, respectivement, leurs vues sur le travail de normalisation à l’horizon 2020, la facilitation de la mise en œuvre à l’horizon 2020, la communication et les partenariats à l’horizon 2020, la mobilisation des ressources à l’horizon 2020 et l’utilisation des technologies de pointe dans la protection des végétaux à l’horizon 2020. Le SPG a également débattu des activités à prévoir dans le cadre de l’Année internationale de la santé des végétaux en 2020 (AISV 2020) et a convenu de thèmes qui seront développés ces cinq prochaines années en vue de l’AISV à 2020.

L’orientation de la CIPV à l’horizon 2030 a donné lieu à de longues discussions et le processus de rédaction du prochain cadre stratégique de la CIPV a été amorcé. Le SPG a convenu qu’il était essentiel d’entamer les travaux dès que possible en s’appuyant sur les discussions qu’il a menées en 2014 et 2015 et que l’ensemble des membres de la CIPV apportent leur contribution aux travaux. Il a été souligné que les pays en développement, notamment, doivent avoir le sentiment d’être associés au processus et être invités à participer aux discussions. Le rapport complet de la réunion du SPG sera publié prochainement sur le PPI.

enter image description here enter image description here enter image description here enter image description here enter image description here enter image description here

Catégories

Tags

Fils

RSS / Atom