Plus de deux millions d’ePhytos déjà échangés

Posted on ven, 08 Avr 2022, 15:26

Responsive image

Depuis sa mise en service, la solution ePhyto de la Convention internationale pour la protection des végétaux a permis d’échanger plus de deux millions de certificats phytosanitaires électroniques (ePhytos), soit plus de 100 000 par mois en moyenne. Au 1er avril 2022, 108 pays s’étaient enregistrés dans le système ePhyto, parmi lesquels 65 échangent des ePhytos via leur propre système électronique national et 40 via le système GeNS en ligne.

Ces informations ont été communiquées par M. Craig Fedchock, conseiller principal de la CIPV et directeur du programme ePhyto, lors de la réunion en ligne de la Commission des mesures phytosanitaires (CMP-16) qui s'est tenue le 7 avril 2022 et à laquelle ont participé plus de 330 parties prenantes et parties contractantes. M. Fedchock a précisé qu'une réunion consacrée à la mobilisation des ressources se tiendra le 27 avril 2022 et qu'une page web en langue arabe sera créée prochainement.

La solution ePhyto de la CIPV est un outil qui permet de convertir sous forme de certificat phytosanitaire électronique (ePhyto) les informations contenues dans les certificats phytosanitaires papier traditionnels. L'échange de certificats électroniques entre pays permet de sécuriser, de faciliter et d'accélérer les échanges commerciaux, d'en réduire les coûts et de préserver l'environnement. Les parties contractantes peuvent échanger des ePhytos avec n'importe quel pays relié au système en utilisant leur propre système national ou le système GeNS en ligne. Le GeNS permet aux pays dépourvus d'un système de certification phytosanitaire électronique d'établir, d'envoyer et de recevoir des ePhytos via la plateforme ePhyto de la CIPV, laquelle constitue l'élément central qui facilite l'échange d'ePhytos entre les organisations nationales de la protection des végétaux (ONPV).

Diverses activités pour renforcer les capacités

L’une des clés du succès de la solution ePhyto tient aux activités de sensibilisation et de formation menées auprès des parties prenantes tout au long de la chaîne de valeur du système ePhyto. Le Secrétariat de la CIPV a organisé une série d’ateliers et de webinaires en collaboration avec des représentants du Groupe consultatif sectoriel ePhyto. Des webinaires régionaux ont été organisés pour les régions Europe orientale et Asie centrale, Proche-Orient et Afrique du Nord, et Afrique australe, en coopération avec les bureaux régionaux de la FAO à Budapest, au Caire et à Harare. Des manifestations nationales ont également été organisées pour la République de Corée, la République populaire de Chine, la République dominicaine, la Côte d’Ivoire, les Bahamas et le Costa Rica.

Les partenariats: la clé du succès

La mise en place de la solution ePhyto a été dirigée par l’équipe ePhyto du Secrétariat de la CIPV. Cette transition vers la certification numérique a été rendue possible grâce aux partenariats établis entre les pouvoirs publics, le secteur privé et diverses organisations internationales. Ces partenariats ont permis de mettre à disposition un outil peu coûteux et efficace destiné à faciliter les échanges commerciaux pour l’ensemble des parties contractantes à la CIPV intéressées.

«La solution ePhyto se développe rapidement. Nous avons établi des partenariats solides avec le secteur privé et plusieurs organisations internationales. Les relations privilégiées que nous avons nouées nous permettent de travailler de façon harmonieuse à la réalisation de notre objectif commun qui consiste à favoriser l’innocuité du commerce des végétaux et produits végétaux», a déclaré M. Fedchock.

Parmi les partenaires figure l’Alliance mondiale pour la facilitation du commerce. La collaboration avec cette dernière est essentielle pour mettre en œuvre la solution ePhyto dans les pays en développement et les pays les moins avancés. L’Alliance participe à des projets ePhyto dans divers pays, notamment le Maroc, le Nigéria, Madagascar, la Jordanie, le Cameroun et les Fidji. Les activités menées par l’Alliance ont ceci de spécifique qu’elles rassemblent une coalition de représentants des pouvoirs publics et du secteur privé en vue de présenter et mettre en œuvre la solution ePhyto de la CIPV et de former les parties intéressées à son utilisation. Les travaux de l’Alliance viennent ainsi compléter ceux entrepris par le Secrétariat et le Centre international de calcul des Nations Unies (CIC).

Les efforts combinés de l’Alliance, de l’équipe ePhyto du Secrétariat de la CIPV et du CIC ont permis d’établir un partenariat entre diverses entités en vue de proposer aux producteurs et aux consommateurs de végétaux et produits végétaux un environnement commercial moderne et amélioré.

Pour de plus amples renseignements, voir le site www.ephytoexchange.org/landing.

enter image description here

Share this news

Subscribe

  • Don't miss the latest News

    If you have already an IPP account LOGIN to subscribe.

    If you don't have an IPP account first REGISTER to subscribe.