Nos partenaires

La CIPV travaille à l'échelle mondiale avec les parties contractantes à la Convention pour élaborer des mesures phytosanitaires solides et applicables destinées à renforcer la capacité des parties à gérer les risques phytosanitaires ainsi que l'impact environnemental, économique et social des ravageurs des végétaux.

La CIPV travaille avec les organisations régionales de la protection des végétaux et les organisations internationales pertinentes pour renforcer les capacités phytosanitaires et identifier et prévenir les risques de dissémination transfrontalière. La réduction de la propagation des organismes nuisibles profite aux économies, sociétés et environnements régionaux.

La CIPV travaille avec les gouvernements nationaux et provinciaux ainsi qu'avec les autorités locales par le biais des organisations nationales de la protection des végétaux, lesquelles renforcent la capacité des pays à répondre aux risques phytosanitaires et constituent une ressource essentielle en termes d'expérience aux niveaux régional et international.

La CIPV travaille avec les points de contact officiels des gouvernements des parties contractantes. Le point de contact est le porte-parole officiel au niveau gouvernemental pour les questions qui intéressent la CIPV. Il partage avec les autres porte-paroles et le Secrétariat des informations, expériences et connaissances spécialisées en vue de renforcer la capacité phytosanitaire régionale et internationale.

La CIPV travaille avec les importateurs et exportateurs par le biais des organisations nationales de la protection des végétaux en vue de gérer les risques phytosanitaires et de réduire la circulation des espèces nuisibles. Ce travail profite aux économies régionales et nationales et, au bout du compte, aux importateurs et exportateurs.

La CIPV travaille avec les producteurs par le biais des organisations nationales de la protection des végétaux pour aider les producteurs à adopter des pratiques phytosanitaires efficaces dans leur propre intérêt, ainsi que dans celui de leur communauté, de leur société et de leur environnement.

La CIPV travaille avec la société civile par le biais des organisations nationales et régionales de la protection des végétaux pour promouvoir la capacité phytosanitaire en tant que moyen efficace pour protéger la diversité biologique, la vitalité des écosystèmes et la conservation de la flore sauvage et cultivée.

La CIPV travaille avec des formateurs et autodidactes par le biais des organisations nationales et régionales de la protection des végétaux pour promouvoir les connaissances techniques spécialisées des Etats membres dans le domaine de la gestion des risques phytosanitaires et renforcer les capacités au fil des générations, et non pas uniquement à court terme.

La CIPV travaille avec les médias nationaux, régionaux et internationaux pour sensibiliser sur les implications sociales, économiques et environnementales des ravageurs des végétaux, ainsi que sur la responsabilité de l'humanité dans la gestion des ressources végétales pour l'avenir de la planète.

La CIPV travaille avec des donateurs pour veiller à ce que leur soutien serve à mettre en place des programmes efficaces et cohérents qui réduisent les risques phytosanitaires et favorisent l'innocuité du commerce des végétaux et produits végétaux, au bénéfice des producteurs, des communautés, des industries, des parties contractantes et de l'environnement.