Lettre ouverte du comite de redaction de la declaration des jeunes sur la sante des vegetaux



Cher lecteur,

La santé des végétaux est de plus en plus menacée par la dissémination des organismes nuisibles et des maladies à travers le monde. Les changements climatiques et la mondialisation, caractérisée notamment par l’augmentation des voyages et des échanges internationaux, accroissent le risque de dissémination des organismes nuisibles et des maladies. D’après les estimations de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), les organismes nuisibles et les maladies des végétaux détruisent chaque année jusqu’à 40 pour cent de la production agricole mondiale, entraînant des pertes annuelles qui se chiffrent à plus de 200 milliards d’USD. Cette situation a des conséquences désastreuses sur les moyens de subsistance et les revenus de plusieurs populations, notamment au sein des groupes marginalisés ou vulnérables à ces risques, comme les petits exploitants et les producteurs familiaux. La mauvaise santé des végétaux peut également entraîner une perte de biodiversité et des conséquences potentiellement catastrophiques pour l’avenir de notre planète qui risquent de mettre en danger les générations futures.

Lorsqu’elle a adopté en 2015 le Programme de développement durable à l’horizon 2030, la communauté internationale s’est engagée à atteindre 17 objectifs de développement durable (ODD). Mais, comme l’a souligné le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, «nous sommes encore très loin du compte 1».

L’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré 2020 Année internationale de la santé des végétaux (IYPH), chargeant la FAO et le Secrétariat de la Convention internationale pour la protection des végétaux (CIPV) de promouvoir l’événement partout dans le monde. En tant que représentants des jeunes au sein de nos organisations respectives, nous avons répondu à l’appel du Comité directeur international de l’IYPH en vue de rédiger une Déclaration des jeunes sur la santé des végétaux, dans laquelle nous réaffirmons l’importance de prendre des mesures au niveau mondial afin de protéger les végétaux contre les organismes nuisibles et les maladies. Nous encourageons l’ensemble des parties prenantes à reconnaître que la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030, notamment les ODD 1, 2, 8, 12, 13, 15 et 17, exige une réflexion sur les questions phytosanitaires et la participation des jeunes du monde entier à cette réflexion.

Nous invitons l’ensemble des parties prenantes à se joindre à nous pour promouvoir l’importance de la santé des végétaux, en se basant notamment sur la science et les normes internationales fondées sur des données factuelles, à l’instar de celles élaborées sous l’égide de la Convention internationale pour la protection des végétaux (CIPV). Les normes internationales pour les mesures phytosanitaires (NIMP) sont des outils normatifs durables et multilatéraux qui permettent, entre autres, de protéger les ressources végétales mondiales tout en favorisant l’innocuité du commerce. Avec la présente Déclaration, nous tenons à souligner la contribution de la santé des végétaux à la lutte contre les effets néfastes des changements climatiques, au maintien de la sécurité alimentaire et au soutien aux communautés locales, tout en gardant à l’esprit la nécessité de coordonner la recherche, la formation et les investissements en vue de préserver la santé des végétaux.

En signant la première Déclaration des jeunes sur la santé des végétaux, nous encourageons l’ensemble des parties prenantes à prendre en compte la santé des végétaux dans les activités de recherche et d’innovation, dans les programmes universitaires spécialisés et dans les formations à destination des jeunes du monde entier. Des formations devraient également être dispensées aux professionnels des secteurs concernés. Des efforts continus doivent être déployés afin de renseigner le grand public sur les dernières techniques et technologies de pointe qui permettent de préserver la santé des végétaux. Grâce à nos efforts conjoints, à notre persévérance, à notre ténacité et à notre expertise, notre contribution à la santé des végétaux aura un impact positif et durable sur la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

La Déclaration des jeunes sur la santé des végétaux recense sept domaines thématiques d’action. Nous vous invitons à lire la Déclaration, à la signer et à la diffuser au sein de vos réseaux respectifs, et à vous joindre à l’effort mondial visant à protéger les végétaux.


1. ONU Info. 2019. Progress toward sustainable development is seriously off-track [en ligne]. Consulté le 12 mai 2021. (https://news.un.org/en/story/2019/11/1050831).