Renforcement de la mise en œuvre de la solution ePhyto au Costa Rica grâce à un atelier organisé conjointement par la CIPV et le Groupe consultatif sectoriel ePhyto

Posted on mer, 11 Aoû 2021, 14:47

Responsive image

© FAO/Ezequiel Becerra

Rome, 4 août 2021 – Le quatrième atelier de la série d’ateliers sur l’ePhyto à l’intention des acteurs du secteur privé s’est déroulé au Costa Rica. Organisés par le Groupe consultatif sectoriel ePhyto avec le soutien du Secrétariat de la CIPV, ces ateliers visent à faciliter le dialogue entre les importateurs, les exportateurs, les associations professionnelles et les organisations nationales de la protection des végétaux (ONPV) concernant les avantages de la solution ePhyto de la CIPV. Ils contribuent également à promouvoir les relations entre les acteurs locaux du secteur privé et les ONPV ainsi que le dialogue sur l’avancement de la mise en œuvre et le fonctionnement du système dans le pays concerné.

L’atelier organisé au Costa Rica a réuni 77 participants issus d’instances gouvernementales, du secteur privé et d’associations professionnelles. Des membres du Groupe directeur ePhyto étaient également présents pour répondre aux questions des participants.

Le Costa Rica a adopté la solution ePhyto de la CIPV en utilisant son propre système national et en se connectant directement à la plateforme ePhyto. Après avoir résolu quelques problèmes techniques liés à la connexion à son système national à guichet unique (PROCOMER) et mis en conformité ses certificats phytosanitaires avec les exigences de la CIPV, le pays a commencé à échanger depuis juin 2020 des dizaines de milliers d’ePhytos d’importation et d’exportation avec les États-Unis, le Chili et l’Argentine pour tous types de marchandises. Il a également commencé à mettre en place un système de signature numérique, et des tests sont actuellement en cours avec le Mexique, la Nouvelle-Zélande et la République de Corée en vue d’utiliser la solution ePhyto de la CIPV pour tous les échanges commerciaux avec ces pays d’ici la fin de l’année. L’atelier a aussi été l’occasion d’aborder certaines difficultés en rapport avec l’Union européenne (UE), en raison des exigences spécifiques requises par le bloc régional en matière de certificats de sécurité. Le Costa Rica procède actuellement à des essais avec la France et souhaite faire de même avec d’autres États membres de l’UE afin de commencer à tester et à utiliser les échanges d’ePhytos avec tous les pays de l’Union.

Concernant l’avenir de la solution ePhyto, le représentant de l’ONPV du Costa Rica a souligné l’importance de la communication et a exprimé le souhait de voir d’autres pays adopter la solution de la CIPV.

Le Groupe consultatif sectoriel ePhyto continuera d’organiser en 2021 des ateliers similaires avec les ONPV et les acteurs du secteur privé, avec le soutien du Secrétariat de la CIPV, afin d’améliorer la communication et la collaboration concernant la mise en œuvre de la solution ePhyto de la CIPV. Le prochain atelier se déroulera le 2 septembre 2021 et portera sur la Chine.

Pour de plus amples renseignements sur la solution ePhyto de la CIPV, voir le site www.ephytoexchange.org.

Share this news

Subscribe

  • Don't miss the latest News

    If you have already an IPP account LOGIN to subscribe.

    If you don't have an IPP account first REGISTER to subscribe.