L’atelier régional 2016 de la CIPV pour les l’Afrique s’est tenu en Éthiopie

Publié on mar, 27 Sep 2016, 15:02

L’atelier régional 2016 de la CIPV pour l’Afrique s’est tenu à Addis-Abeba (Éthiopie), du 14 au 16 septembre 2016. Il a réuni 23 participants de 16 pays, de la Commission de l’Union africaine, du Conseil phytosanitaire interafricain (CPI), de la FAO et du Secrétariat de la CIPV. La réunion a été ouverte par les représentants de la FAO et du Secrétariat de la CIPV, et par le Directeur général du CPI, M. Mezui M’Ella, qui a souhaité la bienvenue aux participants et a souligné l’importance des activités de la CIPV pour tous les membres du CPI. M. Mamba (République démocratique du Congo) a été élu Président, M. Attipoe (Ghana) Vice-Président, et Mme Munguti (Kenya) et M. Nya (Cameroun) Rapporteurs. Les représentants de la FAO, du Secrétariat de la CIPV et du CPI ont ensuite présenté leurs grandes réalisations pour l’année écoulée ainsi que leurs principales activités du moment.

L’atelier a donné lieu à des discussions approfondies sur les projets de NIMP et a permis de recueillir des observations utiles formulées par les participants de la région. Certains pays ont indiqué qu’ils communiqueront leurs observations avant la date limite fixée au 30 septembre 2016. Les exercices de sensibilisation ont été constructifs et ont permis d’identifier plusieurs sujets de travail et de collaboration aux niveaux national, régional et mondial, comme la nécessité d’assurer un suivi pour permettre aux pays de collaborer sur les thèmes annuels de la CIPV et de développer leur expertise et leur expérience en vue de l’Année internationale de la santé des végétaux en 2020. Les activités organisées lors de l’atelier ont été l’occasion de recenser les besoins régionaux dans le domaine phytosanitaire et les nouveaux organismes nuisibles apparus dans la région. Elles ont également permis de mieux faire comprendre aux participants le principe de vérification des importations et les mesures concrètes qui peuvent être prises pour mettre en œuvre le programme pilote de la CIPV sur la surveillance. Les observations formulées par les participants viendront compléter celles présentées par les autres régions et seront prises en compte dans les futures activités du Secrétariat de la CIPV.

De manière générale, le nombre d’organismes nuisibles et de nouvelles problématiques en Afrique constitue un sujet de préoccupation. Si les programmes actuellement en vigueur dans la région seront maintenus pour faire face à ces nouvelles menaces, celles-ci risquent néanmoins d’exacerber dans un avenir proche les problèmes liés aux capacités et aux ressources. Les participants ont conclu l’atelier en élaborant une liste de recommandations et de conclusions sur lesquelles le Secrétariat de la CIPV, le CPI et les pays pourront s’appuyer pour élaborer leurs activités futures. Le rapport sur l’atelier est disponible à la page consacrée aux ateliers régionaux sur le site Internet de la CIPV.

Catégories

Tags

Fils

RSS / Atom