L’atelier régional 2016 de la CIPV pour les Caraïbes s’est tenu à la Barbade

Publié on mar, 27 Sep 2016, 14:54

L’atelier régional 2016 de la CIPV pour les Caraïbes s’est tenu à Christ Church (la Barbade), du 13 au 15 septembre 2016. L’atelier a été organisé en collaboration avec l’Institut interaméricain de coopération pour l’agriculture (IICA), sous les auspices du Gouvernement de la Barbade. Le financement était assuré par le Secrétariat de la CIPV et le projet sanitaire et phytosanitaire du 10ème Fonds européen de développement de l’Union européenne, mis en œuvre par l’IICA. L’atelier a réuni 13 participants : 12 représentants de l’IICA, du Bureau sous-régional de la FAO, du Secrétariat de la CIPV et un membre du Comité des normes de la CIPV.

La rencontre a été présidée par M. Michael James (la Barbade), assisté de la représentante de l’IICA, Mme Carol Thomas, de la représentante du Secrétariat de la CIPV, Mme Stephanie Dubon, et du représentant du Comité des normes de la CIPV, M. Ezequiel Ferro. Mme Janil Gore-Francis (Antigua-et-Barbuda) a été élue Rapporteuse. M. Esworth Reid (Secrétaire permanent du Ministère de l’agriculture, de l’alimentation, des pêches et de la gestion des ressources en eau) a ouvert l’atelier et d’autres déclarations liminaires ont été faites par Mme Katja Svensson (Responsable de programme à la Division de la coopération régionale et du commerce, Délégation de l’Union européenne à la Barbade, auprès des États des Caraïbes orientales, de l’OECO, de la CARICOM et du CARIFORUM) et Mme Lopez Vyjayanthi (Spécialiste de la production végétale et de la protection des plantes, Bureau sous-régional de la FAO pour les Caraïbes). Dans un message vidéo, le Secrétaire de la CIPV, M. Jingyuan Xia, a souhaité la bienvenue aux participants au nom de la CIPV.

L’atelier visait à enseigner aux participants comment : 1) analyser les projets de NIMP et formuler des observations constructives, en s’appuyant sur les projets de NIMP présentés en 2016 aux membres pour consultation ; b) renforcer les capacités phytosanitaires et sensibiliser à l’ensemble des activités liées à la CIPV ; c) échanger des données d’expérience au niveau régional. Les participants ont effectué plusieurs activités au cours desquelles ils ont pu échanger des informations, notamment en ce qui concerne leurs positions communes sur les projets de normes et les nouvelles problématiques qui se posent dans la région. Cet atelier a joué un rôle essentiel dans le renforcement des capacités aux niveaux national et régional et a également été l’occasion de rassembler des informations qui permettront à la région de prendre des décisions stratégiques et éclairées lors de la prochaine réunion de la Commission des mesures phytosanitaires en 2017.

Le rapport sur l’atelier est disponible à la page consacrée aux ateliers régionaux sur le site Internet de la CIPV.

Catégories

Tags

Fils

RSS / Atom