Dans le cadre de l'IYPH, l'USDA déclare avril 2021 Mois de la sensibilisation aux organismes nuisibles envahissants et aux maladies des végétaux

Posted on mer, 07 Avr 2021, 07:29

Responsive image

© USDA

Washington, 2 avril 2021 – Le Département de l'agriculture des États-Unis (USDA) a déclaré avril 2021 Mois de la sensibilisation aux organismes nuisibles envahissants et aux maladies des végétaux (IPPDAM). Cette initiative de sensibilisation s'inscrit dans le cadre de l'Année internationale de la santé des végétaux (IYPH) proclamée par les Nations Unies, qui vise à attirer l'attention sur la gravité des organismes nuisibles envahissants et l'importance de préserver la santé des végétaux. Les organismes nuisibles menacent les cultures vivrières, les forêts et les ressources naturelles. L'IPPDAM entend ainsi sensibiliser aux risques liés aux organismes nuisibles susceptibles de mettre à mal l'agriculture, les moyens d’existence et la sécurité alimentaire.

En partenariat avec le parc d'État des chutes du Niagara et l'Organisation nord-américaine pour la protection des plantes, le Service de l'inspection de la santé des plantes et des animaux de l'USDA célébrera l'IYPH en illuminant les chutes du Niagara. Situées à la frontière entre les États-Unis et le Canada, les chutes seront illuminées en vert pour sensibiliser à l'importance de protéger la santé des végétaux en Amérique du Nord et dans le reste du monde. Il sera possible d'assister à la célébration en direct les 19 et 20 avril de 19 heures à 21 heures, heure normale de l'Est (HNE), pendant les 15 premières minutes de chaque heure.

«Dans un monde de plus en plus interconnecté où la mobilité est de plus en plus forte, il est devenu primordial que chacun contribue à protéger les ressources agricoles et naturelles contre la menace des organismes nuisibles envahissants qui se déplacent au gré des activités humaines», a déclaré le Secrétaire américain à l'agriculture, M. Thomas J. Vilsack. «Nous avons besoin de l'aide de chacun pour freiner leur dissémination avant qu'ils ne présentent un risque important. Dès que l'on constate la présence d'un organisme nuisible suspect, il faut contacter le directeur local des questions phytosanitaires de l'USDA. En passant un simple appel téléphonique, on peut sauver une forêt, une ferme ou un vignoble», a-t-il ajouté.

Les activités humaines, telles que les déplacements et les échanges commerciaux internationaux, peuvent contribuer à la dissémination des organismes nuisibles et des maladies des végétaux à travers le monde. Chacun peut introduire, facilement et sans le vouloir, dans de nouvelles zones des organismes nuisibles envahissants logés dans des plantes, des fruits, des légumes, de la terre ou du bois non traité, ou encore fixés sur des équipements extérieurs, des véhicules, des conteneurs maritimes, voire même convoyés par courrier postal. Les organismes nuisibles introduits accidentellement dans de nouvelles zones où ils n'ont pas d'ennemis naturels peuvent dévaster les cultures et l'environnement naturel. En l'absence de prédateurs et d'ennemis naturels pour les contenir, les organismes nuisibles envahissants peuvent déséquilibrer l'écosystème des organismes locaux.

On trouvera ci-après quelques mesures de précaution que les citoyens des États-Unis et des autres pays peuvent prendre pour prévenir l'apparition d'organismes nuisibles et ainsi protéger l'agriculture et les ressources naturelles: -Se familiariser avec les organismes nuisibles envahissants présents dans sa propre région et apprendre à reconnaître les marques qu'ils laissent sur les plantes sauvages et les cultures.

  • Rechercher les signes de maladies et d'organismes nuisibles envahissants et les signaler au bureau local de sensibilisation ou à l'organisation nationale de la protection des végétaux. De retour d'un voyage à l'étranger, déclarer tous les articles agricoles, y compris de la terre, aux agents des douanes afin qu'ils puissent s'assurer que les articles ne comportent aucun organisme nuisible. -Ne pas ramener dans ses valises du bois de chauffage non traité. Acheter du bois de chauffage certifié et traité par traitement thermique ou rassembler du bois de façon responsable là où il sera brûlé afin d'éviter toute propagation involontaire de scolytes logés dans le bois de chauffage non traité.
  • Prêter attention à l'origine des végétaux et des semences que l'on achète. Concernant les achats en ligne, il convient de choisir des fournisseurs nationaux de confiance ou de les importer légalement afin de ne pas importer accidentellement des maladies et des organismes nuisibles exotiques.
  • En cas de doute, et avant d'acheter des semences ou des végétaux en ligne auprès de revendeurs basés à l'étranger, il est recommandé de contacter l'organisation nationale de la protection des végétaux afin de prendre connaissance des formalités qui permettent d'importer en toute légalité des produits exempts d'organismes nuisibles.

Pour aller plus loin, participez aux échanges sur Facebook et Twitter et rendez-vous à la page de l'USDA consacrée à la campagne «Hungry Pests» afin d'obtenir de plus amples renseignements sur les organismes nuisibles envahissants aux États-Unis et sur ce que vous pouvez faire pour enrayer leur propagation. Pour de plus amples renseignements sur les activités menées par l'USDA dans le cadre de l'Année internationale de la santé des végétaux, voir cette page.

.....

Share this news

Subscribe

  • Don't miss the latest News

    If you have already an IPP account LOGIN to subscribe.

    If you don't have an IPP account first REGISTER to subscribe.